Voilà 10 ans que Richard Permin, skieur français de renommée mondiale, a troqué sa vie de compétiteur pour capturer les plus belles images de ski freeride chaque hiver. Aujourd’hui Richard sort Chroniques d’hiver avec le réalisateur Maxime Moulin, un récit qui raconte ce qu’est la vie d’un skieur chasseur d’images...

Text

Text

Au fil des années, Richard est devenu le symbole d’une génération de skieurs qui ont dédié leur carrière à la pratique du ski freeride et freestyle. Véritable passionné de ski et de vidéo, il cherche à produire constamment les plus belles images de ski. Une passion qui lui a aussi permis de revenir en force après une grave blessure. À son retour, il a pu nous offrir des images extraordinaires comme lorsqu’il saute de toits en toits à Avoriaz ou qu’il nous embarque dans une traversée des bois supersonique.

« Il y a 10 ans, lorsque je regardais une montagne, mon seul but était de la défoncer. Aujourd’hui, je la regarde et j’ai envie d’en profiter, de la respecter. » S’il y a une phrase que l’on devrait retenir de cette vidéo, ce serait celle-ci.

Après ses deux grosses productions Good Morning et Fastwood, Richard avait envie de profiter et de skier pour lui. Un projet à l’encontre des standards du ski et une facette plus personnelle, Chroniques d’hiver apparait comme une bouffée d’air frais dans le contexte actuel que nous connaissons. Cette année, il était temps de faire les choses autrement, il était temps de profiter simplement de la montagne. Profiter, comme Richard profite de la présence de ses amis lors de leur ascension d’une montagne sur Antilope Island lors d’un day off. « Une belle marche d’approche, une vue incroyable et un bon crew et de la rigolade », n’est-ce pas la recette secrète d’un Vuarnet Day ?

Richard a développé deux éditions limitées avec Vuarnet : AIR 2010 et un masque de ski.